L’intelligence émotionnelle

Conceptualisée par le psychologue Daniel Goleman, les scientifiques en ont précisé plusieurs aspects.

– la capacité de prendre conscience des sentiments et des émotions de soi-même et des autres, de les distinguer les uns des autres, et d’utiliser cette information pour guider sa pensée et ses actions (Salovey & Mayer, 1990).

– la capacité de percevoir l’émotion, d’intégrer l’émotion pour faciliter la pensée, de comprendre les émotions et de les réguler pour favoriser la croissance personnelle (Salovey & Mayer, 1997).

En d’autres termes, le comportement émotionnellement intelligent se produit lorsque les émotions n’empêchent pas l’action efficace ou lorsque les émotions facilitent l’action efficace (Ciarrochi et Blackledge, 2005)

L’intelligence émotionnelle comprend la maîtrise de soi (auto-conscience et autorégulation), et l’intelligence sociale (empathie et habileté sociale). Les deux sont essentielles : « vous devez « vous conduire » avant de pouvoir diriger les autres » (Daniel Goleman, leader au leader, Frances Hesselbein Leadership Institute, 2011)